Un abonnement théâtral multisalles pour profiter d'une très belle sélection de spectacles à Bruxelles et en Wallonie ? C'est Nomade.be, une initiative originale pour vivre la culture en mouvement qui permet de choisir, à la carte, ses spectacles dans de nombreux lieux culturels à Bruxelles et en Wallonie.

Tous / Bruxelles / Charleroi / Huy / Liège / LLN / Namur / Drame / Emotion / Humour / Musique / Réflexion / Vaudeville
Rhinocéros de Eugène Ionesco                                  
Avec Isabelle De Beir, Christophe Destexhe, Aurélie Frennet, Gauthier Jansen, Julia Le Faou, Pietro Pizzuti, Fabrice Rodriguez, Salim Talbi, Laurent Tisseyre
Mise en scène : Christine Delmotte
Bruxelles / Drame / Emotion / Réflexion Théâtre des Martyrs - Bruxelles Du mardi 26 septembre au samedi 30 septembre 2017 Les habitants d’une ville sont confrontés à l’apparition de rhinocéros. Que faire, comment réagir ? Ils se transforment tous, petit à petit, en rhinocéros. Métaphore cinglante de la montée des totalitarismes, la pièce reste en résonance toujours bouleversante des temps que nous traversons.
                  
Tout commence donc comme un rêve, le rêve de Bérenger. Il regarde son monde et ses bizarreries avec une certaine distance. Une femme possède un chat, qui meurt, puis la femme devient ce chat. Tout est permis dans les rêves, notre imagination n’a plus de limites. « Je préfère à l'expression absurde celle d’insolite » nous dit Ionesco.
                  
Dans ce rêve raconté, la chorégraphie des rhinocéros est violente, agressive : gum-boots, body-clapping, peinture corporelle. Ces mouvements, ces couleurs et ces sons d’ensemble nous racontent « cette nature qui a ses lois », comme le dit Jean, avant de devenir rhinocéros. « La morale est antinaturelle » ajoute-t-il en braillant. Il veut remplacer la loi morale par la loi de la jungle. Bérenger lui répond : « Réfléchissez, voyons, vous vous rendez compte que nous avons une philosophie que ses animaux n’ont pas, un système de valeur irremplaçable. » Cette opposition nature/culture est constante dans la pièce. « Nous sommes des individus, pas des masses », nous rappelle Ionesco.
  
“Une mise en scène subtile et physiquement prégnante de la bataille entre un retour à la nature brutale et la culture qui trouve évidemment des échos à certaines manifestations actuelles. ” L’ Echo

“Si Christine Delmotte sait inventer et maîtriser un plateau, elle est aussi habile à diriger ses ouailles, à les définir avant qu’ils ne succombent.Tous se mettent en bouche, en corps, avec gourmandise, la logique délirante d’Ionesco.” Le Soir***


Durée : 1h50
Places numérotées   

Plus d'info Ajouter à ma sélection
Rhinocéros
Rhinocéros
Encore une histoire d’amour de Thomas Gunzig
Avec Anne-Pascale Clairembourg et Alexandre Trocki
Mise en scène : David Strosberg
Bruxelles / Humour / Réflexion Théâtre Les Tanneurs - Bruxelles Du jeudi 5 octobre au mercredi 11 octobre 2017 Vous connaissez déjà Thomas Gunzig, son humour piquant et sa plume acérée, ainsi que les étincelles qui jaillissent lorsque ces derniers rencontrent la mise en scène de David Strosberg. Après l’excellent Et avec sa queue, il frappe !, les deux hommes collaborent à nouveau autour de ce projet qui rassemble sur scène Alexandre Trocki et Anne-Pascale Clairembourg, un couple de grands comédiens de la scène belge.

« Un homme et une jeune femme viennent de faire l’amour. Ils sont serrés l’un contre l’autre. Manifestement, ils sont amoureux. Mais dans une heure, l’homme va partir. Il doit rentrer chez lui, retrouver sa femme. Durant cette heure qui s’écoule, ils vont parler d’amour, de désir, de sexe, de fidélité et d’infidélité, des normes sociales et de la puissance des sentiments.
C’est une histoire sans salauds, sans méchantes, où tous les personnages sont des gens bien.
C’est une histoire triste parce qu’on sait qu’elle est impossible.
C’est une histoire gaie parce que c’est gai quand les gens s’aiment.
En un mot, c’est encore une histoire d’amour. » Thomas Gunzig


Durée : non connue
Placement libre


Plus d'info Ajouter à ma sélection
Encore une histoire d’amour
Encore une histoire d’amour
Le Misanthrope De Molière
Avec : Patrick Bru?ll ou Laurent Capelluto (Alceste), Alexia Depicker (Arsinoé et Eliante), Vincent Huertas (Oronte et les Marquis Virtuels), Francçois Langlois (Philinte) et Laure Voglaire (Célimène)
Mise en Scène : Dominique Serron

Bruxelles / Drame / Humour / Réflexion Studio Thor - Saint-Josse-ten-Noode Du jeudi 12 octobre au samedi 14 octobre 2017 Pauvre Alceste, de quel monde sommes-nous complices ?
                   
Tu dénonces l'hypocrisie et le culte de l'apparence, ne voyant partout « qu'imposture, intérêt, trahison, fourberie ». Tu revendiques simplement un idéal de droiture réclamant loyauté, honnêteté et transparence des cœurs !
Cette rectitude pousse ta franchise jusqu’à la brutalité. Antipathique, mais comique, tu te fais des ennemis, multiplies les procès et t'enfermes à jamais dans le redoutable rôle du Misanthrope. Mais cela ne suffit pas encore é ta détresse !
                   
Tu as aussi la faiblesse d'être épris d'une jeune femme, particulièrement douée pour les manœuvres de séduction et de toute évidence « appareillée », elle, à la réussite sociale. Un modèle de mondanité qui rassemble autour d'elle un essaim de courtisans qui l'adulent. Reine du bel esprit, elle s'affirme brillante, libre et indépendante mais aliénée au profil de la coquette ! Elle a pourtant bien dit qu'elle t'aimait mais, tragique, tu veux plus, tu veux tout !
                   
Une partition magnifique que ce Misanthrope, qui remue à l'endroit de la justice, de l'authenticité et de la société. Un texte où l'hypocrisie joute avec les valeurs morales et où l'indécence ne recule devant rien pour se rapprocher du pouvoir.
Transposons les « salons précieux » en « salons internet », la fièvre mondaine du paraître, en celle de l'apparaître, le « bel esprit » en «chronique » piquante et nous comprendrons si bien aujourd'hui, l'inquiétude de Molière face à une société qui s'expose et trahit.
Durée : non connue
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Le Misanthrope
Le Misanthrope
Les Faux British D’Henry Lewis
Avec (en alternance) Baptiste Blampain, Benjamin Boutboul, Bénédicte Chabot, Laure Chartier, Damien De Dobbeleer, Laure Godisiabois, Michel Kacenelenbogen, Cachou Kirsch, David Leclercq, Gaëtan Lejeune, Bruno Mullenaerts, Thibaut Neve, Simon Paco et Simon Wauters
Mise en scène: Gwen Aduh

Bruxelles / Humour / Huy / Vaudeville Théâtre le Public - Bruxelles, Centre Culturel de Huy - Huy Du jeudi 19 octobre 2017 au vendredi 19 janvier 2018 Imaginez : sept amateurs de romans noirs anglais décident de créer un spectacle alors qu’ils ne sont jamais montés sur scène. Ils ont choisi une pièce inédite, chef-d'œuvre écrit par Conan Doyle lui-même – du moins, c’est ce qu’ils prétendent. L’action se situe fin XIXe siècle, dans un superbe manoir, en plein cœur de l’Angleterre, lors d’une soirée de fiançailles. Un meurtre est commis. Chacun des invités devient un dangereux suspect. Une enquête est ouverte... mais très vite, tout dérape.

Plus rien ne tient, ni les soupçons, ni le décor, ni les costumes, ni le texte... plus rien du tout ! Dans ce joyeux désordre, nos Faux British, armés du légendaire flegme britannique, feront tout pour maintenir le suspense et terminer le spectacle. Dans quel état ? Accrochez-vous, ça déménage. Et que God Save the Queen !

“C’est Sherlock Holmes chez les Monty Python” LCI
"Préparez vos mouchoir, vous allez pleurer…de rire” Pariscope

Prix de la "Comédie" au MOLIERES 2016


Durée : 1h30
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Les Faux British
Les Faux British
Dans le noir De Régis Duqué
Mise en scène de Pierre Somville
Avec Amandine Vandeheede, Fanny Dreiss, Michel Collige, Jonathan Simon, Manuel Campos et Mickaël Dubois
Bruxelles / Drame Les Riches Claires - Bruxelles Du jeudi 9 novembre au mercredi 15 novembre 2017 C’est par l’omniprésence de l’obscurité que tout commence. Dans le noir émergent des individus. Des garçons et des filles fantasmés en gangsters et policiers. Tous semblent chercher à retarder la fatalité.
Il y a Betty, qui veut être amoureuse.
Il y a Tom, qui est amoureux de Betty.?
Il y a Donald, qui est amoureux de Betty.?
Il y a Jerry, qui est amoureux de Betty.
Il y a l’électricien, ou l’inspecteur de police, obsédé par Betty et qui questionne le destin...
Et surtout, il y a l’intériorité d’une tenancière qui cherche la lumière au plus profond de ses histoires.

L’auteur nous livre une pièce lardée de clins d'oeil et de références tant au polar qu'à la tragédie classique. Les quatre scènes présentées dans un ordre successifs se déroulent, dans les faits, en simultanéité. Voilà donc le spectateur averti.


Durée : 1h30
Placement libre


Plus d'info Ajouter à ma sélection
Dans le noir
Dans le noir
Les Chatouilles ou la danse de la Colère D’Andréa Bescond
Avec Andréa Bescond
Mise en scène Eric Metayer


Bruxelles / Drame / Emotion / Humour BOZAR - Bruxelles Les mardi 14 novembre 2017 et mercredi 15 novembre Attention. Les représentations du 28 novembre au 2 décembre sont supprimées et remplacées par les 14 et 15 novembre à BOZAR avec Andréa Bescond (Molière pour ce rôle).

Odette a 8 ans. Elle aime rire et dessiner. Elle fait confiance aux adultes. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents ? Pourquoi refuserait-elle de jouer aux « chatouilles » ?
Odette ne parle pas, elle ne croit pas qu’elle pourrait être crue. Pour qu’on la comprenne, elle danse. Face aux autres enfants, à ses parents, aux amis, aux flics, face à la justice, elle danse… Le désir de vivre et de résilience entraînera Odette dans un jusqu’au-boutisme outrancier, rock n’ roll et souvent drôle. Car le spectacle, qui rassemble ici plus d’une vingtaine de personnages, nous fait passer  salutairement du rire à l’émotion sincère. Ce qui est rare !

« Juste, beau, optimiste : Un implacable rendez-vous avec l’émotion, l’élégance et la force de la nuance. Ça chamboule, ça fait sauter les verrous et goûter à la vie » La Libre Belgique
« Un spectacle captivant, drôle, bouleversant et révoltant. Un véritable ascenseur émotionnel (…) Forcément, ça réveille ! » Le Soir

Molière du meilleur seule en scène 2016



Durée : 1h30
Places numérotées


Plus d'info Ajouter à ma sélection
Les Chatouilles ou la danse de la Colère
Les Chatouilles ou la danse de la Colère
La Vie de Bernard, célibataire malgré lui De Gabriel Alloing et Nicolas Buysse
Avec Nicolas Buysse
Mise en scène: Gabriel Alloing

Bruxelles / Humour Théâtre le Public - Bruxelles Du jeudi 16 novembre au mercredi 22 novembre 2017 Lui, c’est Bernard, 41 ans, célibataire malgré lui. Évidemment, il existe des célibataires heureux, mais bon, c’est quand même pas une fatalité et Bernard aspire à faire de nouvelles rencontres.
Depuis qu’il vit en solo, il a tout essayé: l’Internet, le speed dating, les clubs, la drague directe, les conseils d’amis la randonnée en groupe, la natation synchronisée… mais rien n’y fait, il n’est pas très doué quand il s’agit de rencontrer l’âme sœur. Bien décidé à faire profiter les autres de son expérience, il partage ses mésaventures sentimentales dans un one man ‘chaud ».
Grâce à des boîtiers de vote électronique, vous aurez l’occasion de l’aider à affiner sa stratégie!

Le célibat, de plus en plus répandu, reste un sujet tabou, trop souvent synonyme de solitude et de désœuvrement. Ici, rien de tout ça. Ici, le célibat est prétexte à rire de nos travers, de nos obsessions, de nos tocs. Pour revisiter les gros clichés sur les femmes, les hommes, les bios, les sites Internet… Deux gugusses (l’un à la mise en scène, l’autre au jeu) nous réservent un traitement décalé, et c’est complètement tapé: c’est interactif, sans filet, léger, inédit.

Interprété avec délectation, bonheur et bonne humeur par un acteur hilarant: Nicolas Buysse (« Deux hommes tout nus », « Maris et Femmes ») se déchaîne… c’est épatant! On va passer des soirées dingues à la recherche de l’âme sœur. C’est quand même mieux que de se lamenter dans son coin. Cet hiver, ça va dépoter!


Durée : 1h20
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
La Vie de Bernard, célibataire malgré lui
La Vie de Bernard, célibataire malgré lui
Belem & The MeKanics Avec Kathy Adam et Didier Laloy
Bruxelles / Musique Théâtre Marni - Ixelles Du mardi 21 novembre au samedi 25 novembre 2017 Depuis des siècles, l’homme a rêvé et réalisé des machines. Léonard de Vinci a voulu voler ! Walter Hus et Decap ont poussé la musique mécanique à son paroxysme en faisant résonner tout un orchestre dans un ensemble mécanique autonome.
Avec ce nouveau spectacle, Didier Laloy réinvente l’univers de Belem au contact de la folie créatrice de Walter Hus et de son instrument philharmonique. Un concert où l’accordéon diatonique de Didier Laloy et le violoncelle de Kathy Adam se croiseront avec le son des orgues, des percussions et autres métallophones. Une aventure musicale décalée, inédite et singulière.
Belem & The MeKanics est une expérience hors du commun qui plonge le spectateur au centre d’un tourbillon sonore majestueux… fellinien !


Durée : 1h15
Placement libre


Plus d'info Ajouter à ma sélection
Belem & The MeKanics
Belem & The MeKanics
Golem de Suzanne Andrade - Cie 1927
Avec Charlotte Debury, Lillian Henley, Rose Robinson, Shamira Turner, Will Close &
Ben Whitehead (film)
Mise en scène : Suzanne Andrade
Bruxelles / Emotion / Humour / Réflexion Théâtre National - Bruxelles Du mardi 28 novembre au samedi 2 décembre 2017 Traditionnellement, le Golem est un être artificiel, humanoïde, façonné dans l’argile pour venir en aide à son créateur.
Ici, il s’agira d’une figure en pâte à modeler offerte par son inventeur à un ami. Tour à tour esclave ou animal de compagnie, ce Golem d’un nouveau genre ne s’exprime que par slogans, comme si tout partait de la première syllabe de son nom (« go » : vas-y !) pour finalement se fondre dans les premières lettres de Google.
Inversant les rapports de domination, la mascotte ne tardera pas à faire de son maître son aliéné, ou plutôt un esclave de la société de consommation.
Entre cinéma muet ou d’animation, cabaret et BD, s’égrènent les facéties potaches de Suzanne Andrade et Paul Barritt dont les comédiens, sans aucun esprit de rivalité, dialoguent en permanence avec les images, au point de se fondre en elles.

***** The Telegraph
“One of the most visually stunning and technically innovative things you’ll see on stage.” The Stage
En anglais surtitré
Durée : 1h30
Places numérotées

Plus d'info Ajouter à ma sélection
Golem
Golem
Du côté de chez l’autre d’Alan Ayckbourn
Avec Laure Godisiabois, Frédéric Nyssen, Catherine Decrolier, Pierre Poucet, Amélie Saye, Thomas Demarez
Mise en scène : Daniel Hanssens
Bruxelles / Humour / Vaudeville Centre Culturel d'Auderghem - Bruxelles, Centre Culturel d’Uccle - Bruxelles Du mardi 5 décembre au samedi 30 décembre 2017 Trois couples, trois hommes, trois collègues.
Les Fosters, les Philips et les Chestnutts. Ce qu’ils ont en commun ? C’est qu’aucun d’eux n’est heureux. Fiona Foster et Bob Philips ont une relation amoureuse et les Chestnutts - couple un peu terne - ont la mauvaise idée d’accepter l’invitation à dîner chez les Foster, puis chez les Philips.

L’auteur, Alan Ayckbourn, divise avec ingéniosité l’espace scénique en deux, dévoilant simultanément les deux soirées : un seul lieu, théâtre de tous les quiproquos, de tous les mensonges et de toutes les trahisons auxquels se soumettent les six personnages de cette comédie hilarante, chez les uns et chez les autres.
Un vaudeville anglais, moderne et irrésistible.

« Du côté de chez l’autre » nous fait goûter, une fois de plus, à la bonne dose d'humour british d'Ayckbourn, tout en dressant un cruel réquisitoire sur le mariage. », Le Soir
« Un coup de génie hilarant… un vaudeville délirant, impossible de résister, courez-y ! », Figaroscope
« Le plus hilarant dîner jamais représenté sur une scène… on atteint le délire… », Le Figaro

Durée : 1h40
Places numérotées (cat2)
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Du côté de chez l’autre
Du côté de chez l’autre
Eddy Merckx a marché sur la lune de Jean-Marie Piemme
Avec Tom Adjibi, Romain Cinter, Sarah Espour, Sarah Grin, Julien
Mise en scène : Armel Roussel
Bruxelles / Drame / Emotion / Réflexion Théâtre Les Tanneurs - Bruxelles Du jeudi 7 décembre au mercredi 13 décembre 2017 20 juillet 1969. A quelques heures d’intervalle, deux événements : Eddy Merckx gagne son premier tour de France et Neil Armstrong devient le premier homme à fouler le sol lunaire.

Début 2016, Max quitte Julia avec qui il vit depuis trois ans à New-York. L’Europe le rappelle, ses racines le réclament. L’histoire de Max ne se raconte qu’en lien avec avec celle de ses parents, issus de la génération d’après mai 68.

Le squelette du spectacle est cette fiction singulière, traversée par la réalité du monde et par l’histoire, parcourue par les questions de la mémoire, de la filiation, de l’héritage. Mais Eddy Merckx a marché sur la lune est un spectacle collectif, éclaté : entre flashbacks, rencontres et chemins de traverse, ces vies que Jean-Marie Piemme raconte sont liées à une multitude d’autres personnages, sont habitées par le groupe, par la fragilité et l’humanité de toutes les personnes croisées, de toutes les personnes vivantes, partout et en tout temps.

Un texte touchant, actuel, sur la jeunesse, le monde et la difficulté d’y trouver sa place. Entre nostalgie, passions, colère, consolation, révoltes, fêtes, violence et douceur, la joyeuse équipe d’Armel Roussel propose une forme théâtrale énergique et simple, proche du spectateur, qui réconcilie intime et politique dans une belle célébration de la vie.
Durée : non connue
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Eddy Merckx a marché sur la lune
Eddy Merckx a marché sur la lune
Syndrome de Walt   D’Eric De Staercke et Cécile Delberghe
Avec Cécile Delberghe, Simon Hommé et Benjamin Torrini
Mise en scène : Eric De Staercke
Bruxelles / Humour Les Riches Claires - Bruxelles Du jeudi 14 décembre au mercredi 20 décembre 2017 Ils ont tout gobé : les princes charmants, les nains, les belles que l’on réveille avec un long baiser, les pommes empoisonnées…
Si je me laisse pousser les cheveux, est-ce qu’il en fera une échelle de corde pour monter jusqu’à ma chambre ?
Si son nez s’allonge quand elle dit qu’elle m’aime, dois-je la croire ?
Le Syndrome de Walt présente des personnages nourris aux contes de fées, nourris d’illusions, d’idéaux, et dont la chute donne lieu à une nouvelle dimension. Burlesque et désopilant !


Durée : 1h30
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Syndrome de Walt  
Syndrome de Walt  
Qui a tué Amy Winehouse ? de Pietro Pizzuti
Avec Alain Eloy et Gauthier Jansen
Mise en scène et scénographie : Christine Delmotte
Bruxelles / Emotion / Humour Théâtre Blocry - Louvain-la-Neuve Du mercredi 17 janvier au samedi 20 janvier 2018 Sur scène, point de diva britannique, mais Gauthier et Sambuca. Comme tout le monde, Gauthier est né sans le vouloir. Puis, comme beaucoup, il a pris goût à la vie. Et comme certains, il lui a donné un sens. Il est devenu clown sans frontières pour intervenir bénévolement auprès de populations victimes de la guerre, de la misère ou de l’exclusion. Aujourd’hui, il est en pleine remise en question. Sambuca – son ange gardien – lui apparaît.

Que vont-ils faire de leur rencontre ? La fêter dans un grand éclat de rire et se soûler comme deux bons copains ? La renier et vendre leur âme à leurs démons ? La savourer comme un repas d’adieu à tous les dieux ?

Nous assistons à un grand rêve éveillé où Gauthier touche de près ses souffrances, ses questionnements, certains souvenirs d’enfance. Dans ce no man's land onirique, les apparitions se succèdent et transforment peu à peu Gauthier pour lui rendre une force vitale.

Cette histoire, c'est celle de Gauthier Jansen. Depuis 2004, le comédien parcourt le monde avec l’ONG Clowns et magiciens Sans Frontières. Pendant 10 ans, ces voyages l’ont emmené au cœur d’environnements durs, au creux de réalités injustes, où le pouvoir du clown de gai-rire ne suffit plus. Comment soulager les souffrances d'ici ou d'ailleurs ? Pietro Pizzuti, avec sa poésie fulgurante et son imaginaire si particulier, écrit cette pièce pour lui. Un hommage à tous les semeurs de rires, de rêves et de possibles.
Durée : création
Placement libre 

Plus d'info Ajouter à ma sélection
Qui a tué Amy Winehouse ?
Qui a tué Amy Winehouse ?
Obsolète Une création du Collectif Rien de Spécial  
Mis en scène et avec Alice Hubball, Marie Lecomte, Hervé Piron
Bruxelles / Humour / Réflexion Théâtre Varia (Grand Varia) - Bruxelles Du jeudi 18 janvier au mardi 23 janvier 2018 Tandis que les poissons meurent dans leurs rivières, que les ours blancs se noient dans leurs banquises, que les agriculteurs indiens se suicident dans leurs champs, Marie, Alice et Hervé culpabilisent dans leurs cuisines. Chaque jour, on leur dit que c’est un peu plus foutu, que la planète se réchauffe davantage, que la bourse et les banques ont ruiné un nouveau pays, que l’air est un peu moins respirable, que les gros sont plus gros, les petits, plus petits ; bref que le monde est Obsolète, et eux, tout ce dont ils sont capables, c’est de trier leurs déchets, remplacer leurs ampoules par des leds, traquer les labels bio sur les étiquettes, forwarder des pétitions à leurs contacts. Ils ont beau être des comédiens, défendre leurs convictions et ne pas s’aveugler sur leurs contradictions, ils se sentent coincés, déresponsabilisés, assistés, manipulés, stressés.
L’ennemi est multiple, gigantesque et sans visage, et les victimes, isolées, divisées, désorganisées, endormies ou consentantes.

Stop. Ils veulent agir, se confronter à un réel qui leur paraît pour l’instant surnaturel, le réel du monde de demain, celui qu’on leur promet depuis qu’ils sont petits, bousillé, sans couche d’ozone, sans animaux, sans pétrole et sans électricité.

Alors direction 2070. Mais dans ce futur pas si lointain et encore inconnu, comment les trois acteurs  vont-ils trouver les moyens d’assurer leur survie ?
                  
“Une scénographie simple pour des causes complexes, quelques accessoires, un jeu juste, naturel pour un spectacle dont on sort avec un grand sourire malgré le grave sujet, au fond. » L’Echo                      
« Avec un art consommé de la pirouette et de l’humour à froid, Alice, Marie et Hervé livrent un spectacle hilarant (et instructif) sur nos sympathiques velléités de nous conduire en citoyens responsables. » Le Soir        
Durée : env 1h30
Placement libre       

Plus d'info Ajouter à ma sélection
Obsolète
Obsolète
C’est toujours un peu dangereux de s’attacher à qui que ce soit de Eno Krojanker et Hervé Piron
Bruxelles / Humour / Réflexion Théâtre Varia (Grand Varia) - Bruxelles Du vendredi 19 janvier au mercredi 24 janvier 2018 Au théâtre comme en politique, mégalomanie, narcissisme et manque d'empathie peuvent mener au désastre. Eno Krojanker et Hervé Piron le savent et en jouent. Comme l’Auguste et le Clown blanc, à la fois complémentaires et opposés, ils forment un duo pince sans rire, qui a un sens inégalé du second degré et de l’autofiction.

Utilisant comme point de départ une scène d’enfance à la fois tragique et d’un anecdotique consternant propice à l’identification, ils entraînent le public sur la pente glissante de la fascination et de la perte du sens critique. Les deux acteurs, tels des vases communicants, inversent ou démultiplient les rôles. De la figure du metteur en scène tout puissant en passant par celle de l’artiste narcissique et forcément maudit, ils nous mènent en bateau et nous font dériver en eaux troubles au gré de leur fantaisie et de leur volonté. Entre les jeux de séduction et de manipulation, les jeux d’influence et de domination, ils questionnent le rapport entre la scène et le public. Peut-on de gré ou de force devenir un « bon public »? Et si le théâtre, tout compte fait, tenait de la dictature ?

« [...] Où le spectateur cherche à se faire rire, ou se faire peur, ou se faire frémir, l’artiste, lui, aspire au regard, à l’adhésion. C’est sur le décalage voire le dérapage entre ces deux notions, et le malaise qui en jaillit, que tablent Eno Krojanker et Hervé Piron dans cette entreprise de construction/démolition, tantôt inquiétante, tantôt hilarante, qui vous convoque au-delà du miroir. » La Libre


Durée : env 1h30
Placement libre  

Plus d'info Ajouter à ma sélection
C’est toujours un peu dangereux de s’attacher à qui que ce soit
C’est toujours un peu dangereux de s’attacher à qui que ce soit
Arctique d’Anne-Cécile Vandalem
Avec Véronique Dumont, Eric Drabs, Philippe Grand’Henry, Zoé Kovacs, Gianni Manente, Anne-Pascale Clairembourg, Jean-Benoît Ugeux.
Mise en scène : Anne-Cécile Vandalem
Bruxelles / Drame / Emotion / Humour / Réflexion Théâtre National - Bruxelles Du vendredi 26 janvier au jeudi 1er février 2018 Anne-Cécile Vandalem était déjà intéressée par le Danemark, on l’a vu dans Tristesses. Elle se passionne aujourd’hui pour le Groënland, et le mythique “Passage Nord-Ouest” que le changement climatique et la fonte des glaces ont désormais rendu accessible aux navires de croisière.
En 2025, l'Arctic Serenity, un bateau de luxe prochainement transformé en hôtel pour touristes fortunés, est remorqué jusqu’au Groënland.
A son bord, sept passagers clandestins vont être pris au piège d’un complot destiné à les faire disparaître.
Fidèle à son goût pour le thriller politique, Anne-Cécile Vandalem nous dévoilera progressivement les stratégies et manipulations qui aboutiront à l’échouage. Et ce sont les projections vidéos qui, depuis le salon principal du navire, évoqueront le passé des personnages et ce qui les a conduits là.
Durée : non connue
Places numérotées


Plus d'info Ajouter à ma sélection
Arctique
Arctique
Tout va très bien De Gilles Dal
Avec Laurence Bibot, Alexis Goslain et Ariane Rousseau
Mise en scène  Nathalie Uffner
Bruxelles / Humour Théâtre de la Toison d'Or - Ixelles Les lundi 29 janvier 2018 et mardi 30 janvier Il n'y a probablement rien de plus triste au monde que la maladie d'un enfant. Mais sous la plume de Gilles Dal, il n'y a surtout rien de plus drôle non plus ! Quand la tuile du siècle tombe sur leur progéniture, un couple s'engage dans un parcours du combattant jalonné de personnages plus désopilants les uns que les autres -la plupart du temps à leur insu. Professionnels de la santé, professionnels de la compassion, amis maladroits et désemparés... Les codes sociaux s'effondrent pour mieux dévoiler l'absurdité de l'existence. Un spectacle à prescrire en priorité aux rates sensibles, garanti pathos free.
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Tout va très bien
Tout va très bien
Spartakis    De Patrick Chaboud  
Avec Loïc Comans, Sophie D’Hondt, Philippe Drecq, Bruce Ellison, Manon Hanseeuw, Thomas Linckx, David Notebaert, Bénédicte Philippon et Xa
Mise en scène : Patrick Chaboud
Bruxelles / Humour Magic Land Théâtre - Bruxelles Du mardi 6 février au samedi 10 février 2018 2212. La confédération helvético-germanique qui a succédé à l’Europe, dirige désormais seule l’empire. Toutes les ressources naturelles ayant étés épuisées sur terre, elle affrète d’énormes vaisseaux pour tenter de rejoindre une planète vierge aux confins de la galaxie. Pour ce voyage sans retour, seules les plus grandes fortunes ont pu prendre place à bord de l’Antartika, le vaisseau-mère dirigé par la chancelière. Celle-ci ignore pourtant que Spartakis, le dernier grec, héritier de la dette colossale laissée par ses ancêtres, s’est introduit clandestinement à bord afin de renverser le pouvoir.
                  
Une aventure intersidérale mystico-burlesque entre Robin de Bois et Star Wars, où se joue pourtant le destin de l’humanité.   
Attention : les places sont rares à bord de l’Antartika. Aurez-vous la chance d’en obtenir une?
              
“(...) Une fresque désopilante dont seul le Magic Land a le secret.” Le Suricate Magazine
“L’objectif n’est ici que ludique et humoristique. Et ça marche, à entendre les rires ininterrompus de la riche assemblée dans ce lieu qui joue à fond la carte de la convivialité.” Métro

Durée : env 2h30 (avec entracte)
Placement libre


Plus d'info Ajouter à ma sélection
Spartakis   
Spartakis   
La Vedette du Quartier De et avec Riton Liebman
Bruxelles / Emotion / Humour Théâtre de Poche - Bruxelles Du mardi 20 février au samedi 24 février 2018 Riton Liebman est un concentré d’humour juif et belge qui fonctionne ( donc ) à l’autodérision. Sa quête du Graal, il l’entame à 13 ans en jouant dans Préparez vos Mouchoirs de Blier avec Dewaere et Depardieu. Son passage dans le lit de Carole Laure ( à poil ) pour les besoins du film le traumatise un peu et fait de lui la vedette des copains, du quartier, du milieu... Il quitte l’école, joue au Théâtre du Parc qu’il quitte en piquant des costumes, descend à Paris, fait des piges au Canard Enchaîné, joue des rôles d’ado, vit et sort avec des ados avec lesquels il partage des rêves de projets et de notoriété.

Et toujours, il y a Marcel Liebman, ce père brillant, envahissant, aimant qui l’accompagne et Bertrand Blier, l’autre père – artistique – que Riton cherche sans cesse à atteindre.

Avec son carnet de bord, Riton nous offre autant l’histoire d’un mec qui se prend les pieds dans les portes du paradis, que celle d’un enfant perdu dans un monde de faux-semblants.

"Le pari est risqué. Ne parler que de lui. Mais qu'importe le sujet, seule compte la manière de l'aborder. Et cette manière, ce chic, cette sincérité, il les porte en lui et nous les offre avec courage et générosité." La Libre Belgique
“On a déjà envie d’être au prochain épisode. C’est bon signe!" Le Soir
Durée : 1h10
Placement libre


Plus d'info Ajouter à ma sélection
La Vedette du Quartier
La Vedette du Quartier
L’Enfant Colère de Sophie Maillard
Avec Sophie Arnulf, Mathieu Besnard, Gabriel Da Costa, Séverine Porzio
Mise en scène: Sophie Maillard
Bruxelles / Emotion / Réflexion Théâtre Marni - Ixelles Du mercredi 28 février au mardi 6 mars 2018 D’abord il y a un mariage, celui d’Anna et Nathan.
De l’ivresse, de la sueur et des costumes qui collent à la peau d’un insolent bonheur.
Un mariage comme une fulgurance, comme un moment de grâce porté par une fratrie rassemblée.
Puis il y a une moquette, couleur sable du désert coupée 3mx4m, cinq années de vie commune et un repas préparé par Anna pour les frangins à nouveau réunis.
Cette moquette va porter leur dernier dîner comme une ultime mascarade et tremper dans le sang du petit frère, jouant le fantasme de son sacrifice.
Alors il y a la colère inattendue et dangereuse de Clo, petite soeur bandée comme le ressort d’une tragédie. Sous l’autorité du grand frère, le décor disparaît comme une vaine tentative de sauver les meubles face à l’inentendable.
Mais le flot de Clo déborde et s’étend...il n’y a plus de rôti ou de table lazurée pour se raccrocher, il n’y a plus que leurs corps résistants et désirants.

Si les dialogues sont ciselés avec justesse (...), le sous-texte tient ici une place capitale. Les corps, les gestes prennent le relais de la parole. Et le non-dit peut alors se déployer avec une force peu commune. La Libre          
“Ce qui importe ici c’est le basculement progressif vers un mode d’expression du ressentiment et de l’amour quasi primitif, animal et qui explose dans un grand éclat de joie tout aussi brut.” L’Echo

NOMINATION AUX PRIX DE LA CRITIQUE 2015 Meilleure Découverte: L’Enfant Colère
LAUREAT AUX PRIX DE LA CRITIQUE 2015 Meilleur Espoir Masculin: Mathieu Besnard


Durée : 1h10
Placement libre  

Plus d'info Ajouter à ma sélection
L’Enfant Colère
L’Enfant Colère
Jackie (un drame de princesse) Une création collective de Reste Poli Productions
Avec Marie du Bled et Marie-Paule Kumps
Mise en scène : Olivier Lenel


Bruxelles / Drame / Réflexion Théâtre de la Vie - Bruxelles Du mardi 6 mars au samedi 10 mars 2018 Dans les années 60, Jackie Kennedy était la représentation de la femme idéale, le « rêve » de nos grand-mères : une épouse soutenante, une mère aimante, belle, gracieuse, réservée. Une femme luttant pour correspondre à cet idéal. Une princesse soumise à la domination masculine. Aujourd’hui, on nous dit que les temps ont changé…

Jackie (un drame de princesse) est la nouvelle création théâtrale de Reste Poli Productions mise en scène par Olivier Lenel. Le spectacle s’articule autour du monologue Jackie écrit par Elfriede Jelinek (Prix Nobel de littérature en 2004) et tiré du recueil Drames de Princesses. Jackie, personnage aux facettes multiples représentées par deux comédiennes, Marie du Bled et Marie-Paule Kumps, parlant d’une seule voix et incarnant une femme en lutte qui se revendique autant qu’elle se défend.

Quel héritage avons-nous conservé de cette figure du glamour des années 60, trompée, ridiculisée, digne dans le veuvage, star de la presse… Avec un humour grinçant, le spectacle explore, à travers la figure de Jackie, la violence de l’effort exigé des femmes pour correspondre à l’idéal que notre société actuelle se fait d’elles. Un regard cynique et éclairant sur l’image que cette société impose à la figure féminine : mise en valeur sans être mise en avant.
Durée : non connue
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Jackie (un drame de princesse)
Jackie (un drame de princesse)
King Kong Théorie de Virginie Despentes
Avec Marie-Noëlle Hébrant, Maud Lefebvre, Delphine Ysaye
Sous le regard dramaturgique de Julie Nayer assistée par Lisa Cogniaux
Bruxelles / Drame / Humour / Réflexion Centre Culturel de Huy - Huy, Théâtre de la Toison d'Or - Ixelles Du mercredi 7 mars au samedi 24 mars 2018 « J'écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf... » Paru en 2006, le manifeste féministe punk de Virginie Despentes a alors claqué comme un gros coup de Doc Martens à la tête des conventions patriarcales. Plus que jamais d'actualité, le voici servi sur scène par un trio de comédiennes habitées qui rappellent que « Comprendre les mécaniques de notre infériorisation (...), c'est comprendre les mécaniques de contrôle de toute la population. » Un uppercut qui laisse la trace cuisante de ses cinq doigts sur les joues de tous les spectateurs, hommes et femmes.

« Animal, percutant, drôle, léger, grave et noir, ce King Kong Théorie décoiffe un max’!” Le Bourlingueur du Net
« À la fin du spectacle, on ressort forcément touché, encore bouleversé par la tirade finale. Une réussite. » La Capitale


Durée : 1h15
Placement libre  Attention petite jauge
Plus d'info Ajouter à ma sélection
King Kong Théorie
King Kong Théorie
Moutoufs de et avec Myriem Akhediou, Monia Douieb, Jasmina Douieb, Hakim Louk’man et Othmane Moumen


Bruxelles / Humour / Réflexion Théâtre le Public - Bruxelles Du mardi 13 mars au samedi 17 mars 2018

Erratum : Contrairement à ce qui est indiqué dans la brochure, le spectacle Moutouf se jouera en mars et non en février au Théâtre Le Public.

Ces cinq acteurs-là ont un point commun : un papa marocain et une maman belge. Et cette dualité, qu’ils le veuillent ou non, ils la portent, elle est dans leurs prénoms, sur leurs visages. « Moutoufs » c’est comme ça qu’on les appelait dans la cour de récré. Ils se sont réunis entre Zinnekes pour parler de leurs pères. De la honte, la gêne du gène. Du racisme intégré, digéré, virus invisible. Parler de ces ponts et de ces trous, du risque de se perdre. De couscous, d’exotisme, de saucisson pur porc, de religion, de tourisme, de transmission avortée… Mais quel puzzle composons-nous avec lesmultiples pièces qui nous racontent ? Voici un voyage amoureux et tendre, douloureux et joyeux aupays des zèbres et des frontières, un périple autour des sens à la recherche du goût du premier tagine. Une mosaïque de questions sans réponses et de réponses sans questions. Un panaché bigarré
comme eux, de scènes et de tableaux, de témoignages, de musiques et de danses. Un spectacle mandala aux allures de festin, fort, original et gai.


Durée : Non connue
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Moutoufs
Moutoufs
Dernier Lit D’après Hugo Claus
Avec Claire Bodson et Laura Sepul.
Mise en scène : Christophe Sermet.
Bruxelles / Drame KVS - Bruxelles Du vendredi 23 mars au jeudi 29 mars 2018 "Le dernier lit" est une nouvelle tirée du dernier recueil de Hugo Claus publié de son vivant. Le 19 mars 2008, il s'en allait d’une mort décidée et choisie, après une dernière coupe de champagne avec quelques intimes, sans attendre que la maladie ne le prive de ses facultés.
Le dernier lit, justement, raconte une mort programmée. La fin de course d’une passion entre femmes, passion comme savait les décortiquer Claus.

Ostende, un hôtel au luxe fané. Emily se remémore son enfance de soliste prodige, sa relation infernale à sa mère, son tumultueux amour pour Ana - liaison scandaleuse aux yeux de la société flamande conformiste. Pendant ce temps, l’amante se repose sur le lit de la suite. Au rez-de-chaussée, des huissiers en virée chantent la gloire du F.C. Bruges. Dans ce décor inerte, la passion se retrouve piégée. Tout pousse à commettre un acte déchirant et irréparable. Pour se sentir vivre.

Christophe Sermet adapte une nouvelle de Hugo Claus pétrie d’amour fou, d’irrévérence et de pulsions mortelles. Un conte amoral mordant et pathétique, tout en clair-obscur, dont l’humeur tragi-comique oscille entre la peinture de Spilliaert et les photographies de Nan Goldin.
 
Spectacle du Rideau de Bruxelles joué au KVS Box


Durée : non connue
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Dernier Lit
Dernier Lit
Oh les beaux jours De Samuel Beckett                                  
Avec Anne-Claire,Philippe Vauchel
Mise en scène : Michael Delaunoy
Bruxelles / Drame / Humour / Réflexion Théâtre des Martyrs - Bruxelles Du mardi 17 avril au samedi 21 avril 2018 « Commence, Winnie. Commence ta journée, Winnie. »
Étendue d’herbe brûlée.
Winnie, la cinquantaine coquette, est enterrée jusqu’à la taille.              
À ses côtés, un cabas dont elle extrait des objets qui lui rappellent les plaisirs et les trivialités de l’existence.                  
Un peu en retrait, presque invisible, son compagnon Willie vaque à ses occupations. Le soleil brille, Winnie chantonne.
Happy days.
Mais où va-t-elle donc puiser cette capacité d’émerveillement ? Dans le trou où elle s’enfonce ?                  
Cinquante ans après sa création belge au Rideau de Bruxelles, Michael Delaunoy met en scène ce chef-d’œuvre de Beckett, à la langue ciselée et percutante. Un texte qui témoigne avec humour de notre lutte contre toute forme de perte. Une farce tragique et tendre sur la faculté des humains à rester dignes. Malgré tout.

Durée : non connue
Places numérotées


Plus d'info Ajouter à ma sélection
Oh les beaux jours
Oh les beaux jours
L’Ecole des Ventriloques De Alexandro Jodorowsky
Avec Cyril Briant, Sébastien Chollet, Pierre Jacqmin, Emmanuelle Mathieu, Fabrice Rodriguez, Anne Romain, Isabelle Wéry
Mise en scène : Jean-Michel d'Hoop
Bruxelles / Emotion / Humour / Réflexion Théâtre 140 - Bruxelles Du mardi 8 mai au jeudi 10 mai 2018 Céleste, héros de cette folle aventure, tombe de nulle part dans une ruelle déserte.
Pris de panique, il se sauve et atterrit dans le jardin d'une école peu banale, l'école des ventriloques, dirigée par le Sacro-Saint Directeur. Parachuté dans ce monde parallèle où les marionnettes font la loi, il se démène comme un beau diable pour trouver sa voie. Y parviendra-t-il ?
Au confluent du rêve et de la réalité, nous voici plongés dans l'œuvre d'un visionnaire provocateur !
Un texte rythmé et féroce, la verdeur d'un langage qui transgresse toutes les règles par le truchement de la marionnette : tout est permis dans cet univers déjanté et ludique… Ce conte philosophique nous émerveille, nous fait peur, nous fait rire, agissant tel un miroir déformant des nombreuses facettes de notre personnalité.
Un spectacle aux frontières du rire, là où la tragédie humaine devient grotesque…
Dans cet univers proche de ceux de Kafka et George Orwell, les acteurs manipulent des pantins de taille humaine, à moins que ce ne soit l'inverse…

“Bref, cette «École des ventriloques» est une audace gorgée de moments mémorables.» La Libre
«Un spectacle fantastique ! Un conte onirique ! Du jamais vu ! Un mélange de fiction et de réalité ! Un texte rythmé et féroce ! Du Tim Burton avant la lettre ! Du Grand Guignol ! Sept acteurs talentueux et leurs ventriloqueries.”  Cinémaniacs

Après avoir fait le tour du monde pendant 10 ans, ce spectacle devenu culte revient enfin en Belgique!



Durée : 1h30
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
L’Ecole des Ventriloques
L’Ecole des Ventriloques
La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel
Avec Dirk Roofthooft et Jérôme Kircher?
Mise en scène : Guy Cassiers
Bruxelles / Drame / Emotion / Humour / Réflexion Théâtre National - Bruxelles Du vendredi 25 mai au jeudi 31 mai 2018 Monsieur Linh s’est réfugié en Europe avec sa petite-fille suite aux bombardements qui ont détruit son pays et anéanti le reste de sa famille. Totalement démuni face aux codes d’intégration dans son pays d’accueil, n’en maîtrisant pas même la langue, il rencontre sur un banc un autre traumatisé de la guerre, un ancien soldat qui a contribué à la destruction de son pays.
Dirk Roofthooft et Jérôme Kircher porteront les récits distanciés de ces deux hommes que tout oppose, deux naufragés de la vie pourtant saisis par l’empathie, et dont l’expérience sensorielle partagée, en dépit de leurs difficultés de communication, trouvera un écho visuel dans les images projetées.
Pour cette adaptation du roman de Philippe Claudel, Guy Cassiers restera donc fidèle à son principe : « ce qui est dit n’est pas montré, et ce qui est montré n’a pas à être dit ».



Durée : non connue
Places numérotées


Plus d'info Ajouter à ma sélection
La petite fille de Monsieur Linh
La petite fille de Monsieur Linh
 

Ma sélection

Valider vider