Un abonnement théâtral multisalles pour profiter d'une très belle sélection de spectacles à Bruxelles et en Wallonie ? C'est Nomade.be, une initiative originale pour vivre la culture en mouvement qui permet de choisir, à la carte, ses spectacles dans de nombreux lieux culturels à Bruxelles et en Wallonie.

Tous / Bruxelles / Charleroi / Huy / Liège / LLN / Namur / Classique / Comédie / Danse / Drame / Emotion / Historique / Humour / Musique / Réflexion / Théâtre musical / Vaudeville
Le Réserviste Angèle Baux, Baptiste Sornin, Renaud Van Camp et les intervenants d’un soir
Mise en scène : Antoine Laubin
Texte :  Thomas Depryck


Namur / Réflexion Théâtre de Namur - Namur Du jeudi 19 janvier au mercredi 25 janvier 2017 C’est l’histoire d’un mec qui cherche une alternative au modèle qu’on lui propose.
C’est l’histoire d’un mec qui s’oppose à la proéminence cancéreuse de la « valeur travail » dans nos civilisations.
C’est l’histoire d’un type qui prétend pouvoir échapper aux contraintes.
Un naïf quoi.
Ou un parasite.
Une histoire à l’envers à écouter depuis la scène, une histoire racontée des gradins. Celle d’un homme qui possède des caractéristiques, des pulsions, des tentations, ou des révoltes que chacun d’entre nous peut développer à des degrés divers. Il attend, le moment, son moment, celui où il sera appelé pour faire ce qui lui correspond, occuper la bonne fonction, celle qui fait sens.

Le Réserviste, c’est une parabole irrévérencieuse sur la place que l’on donne au travail aujourd’hui, c’est une histoire artistique, scientifique et participative. Les acteurs dressent le portrait improbable d’un homme qui a choisi de se positionner sur le côté du marché de l’emploi, persuadé de rendre service à la société en se mettant en
« réserve » (comme à l’armée). En contrepoint, les acteurs invitent, chaque soir, au cœur même de l’histoire, un chercheur en sciences humaines qui apporte son regard particulier sur l’inactivité et le sens du mot « travail ».


Studio
Durée : 1h30
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Le Réserviste
Le Réserviste
Soufi mon amour Maroine Amimi, France Bastoen, Christophe Destexhe, Soufian El Boubsi,
Yumma Mudra, Michel Raji, Fabrice Rodriguez, Laurent Tisseyre et Stéphanie Van Vyve
Mise en scène : Christine Delmotte
Texte : Elif Shafak
Bruxelles / Danse / Emotion / Historique Théâtre des Martyrs - Bruxelles Du vendredi 20 janvier au samedi 4 février 2017 Ella Rubinstein, à l’aube de ses quarante ans, se demande si elle n’est pas passée à côté d’elle-même. Décidée à reprendre une activité professionnelle, elle est engagée comme lectrice par un agent littéraire. Sa première mission : rédiger une note sur un manuscrit signé Aziz Z. Zahara. Au fil des pages, elle découvre le soufisme, le refus des conventions et la splendeur de l’amour. Cette histoire se révèle être le miroir de la sienne.

Adapter un roman sur un plateau de théâtre est à chaque fois une aventure particulière. Il faut capter l’esprit du roman, son centre vital, son intérêt contemporain. Nous suivrons le fil rouge de la rencontre entre Rûmi et Shams de Tabriz pour choisir dans ce texte foisonnant et passionnant.
Avec une installation liée aux différentes époques, en costumes contemporains et avec un minimum d’accessoires, ils vont vous raconter cette histoire d’hier et d’aujourd’hui.

Michel Raji et Yumma Mudra pratiquent le tournoiement en danse contemporaine. Ils seront sur scène pour vous faire partager l’esprit de l’ivresse de cette danse que Rûmi a initiée avec Shams de Tabriz : les derviches tourneurs.
Grande Salle
Durée : non connue
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Soufi mon amour
Soufi mon amour
Si ça va, bravo Marie-Paule Kumps et Pascal Racan
Mise en scène : Emmanuelle Mathieu
Texte : Jean-Claude Grumberg


Bruxelles / Humour Théâtre de la Toison d'Or - Ixelles Les lundi 30 janvier 2017 et mardi 31 janvier « Si ça va, bravo » repose sur un amusant principe. Les treize saynètes qui le constituent commencent toutes par « Ça va ? » ou « Bravo », suivi d’un trépidant ping pong bourré de quiproquos et de jeux de mots entre deux comédiens, ou plutôt deux dragons scéniques, bourrés d’énergie comique, Marie-Paule Kumps et Pascal Racan, qui ont la ferme intention de s’amuser autant que les spectateurs. Un exercice facilité par la qualité d’écriture de Jean-Claude Grumberg, référence d’un théâtre alerte et raffiné. Un spectacle qui mérite vos bravos et en sortant duquel vous vous direz « Ça va, vraiment bien ! ».
Durée : non connue
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Si ça va, bravo
Si ça va, bravo
Laika Avec David Murgia
Mise en scène : Ascanio Celestini
Texte : Ascanio Celestini et David Murgia

Bruxelles / Drame / Emotion / Réflexion / Théâtre musical Théâtre National - Bruxelles Du mardi 7 février au samedi 11 février 2017 Après le magnifique Discours à la Nation qui a parcouru le monde, Ascanio Celestini et David Murgia nous reviennent avec Laïka. Ecrit par le premier et interprété par le deuxième accompagné cette fois d’un accordéoniste, Laïka nous raconte l’histoire d’un pauvre Christ revenu sur terre qui se retrouve bien seul au milieu des fatras du monde.

Cette histoire se déroule dans une banlieue quelconque. Depuis la fenêtre de son appartement où il vit reclus avec Pierre, ce Jésus Christ improbable observe le va-et-vient d’un clochard qui a installé ses quartiers sur le parking du supermarché voisin. Pierre est aveugle. En réalité, il se prénomme Simon (de l’hébreu shama, écouter). Pierre-Simon est donc celui qui écoute. C’est aussi un migrant qui a fui son pays en guerre. Un homme du peuple un peu égaré qui fait tout pour survivre. Et ce brave Jésus, qui n’est finalement pas un dieu mais un homme fait « de chair, de sang et de mots » comme le précise l’auteur,  il l’observe à distance depuis son petit paradis-studio. Il scrute, impuissant, ce bas monde réduit à 1000 m2 de bitume. Et veut tout savoir sur ce Simon, non pas pour le sauver de sa pauvreté, mais pour lui permettre de vivre joyeusement.

Comme dans Discours à la Nation, Celestini et Murgia nous emmènent dans un monde engagé et imagé, où évoluent des personnages attachants et naissent des émotions fortes. Ils passent de l’ironie à la farce, de la satire politique à la réalité crue. On y croise Che Guevara, les trois religions monothéistes et même Di Bartolomei, le grand libéro et capitaine de l’AS Roma. Et, on se laisse emporter par une fable incroyable qui nous donne au final une grande leçon de vie.  


Grande Salle
Durée : Non connue
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Laika
Laika
Braises Marion Allouch, Leila Anis et Aïfi Iften
Mise en scène de Philippe Boronad
Texte : Catherine Verlaguet
Bruxelles / Drame / Réflexion Théâtre 140 - Bruxelles Du mardi 14 février au jeudi 16 février 2017 Au cœur d’une famille attachée au respect des traditions, Braises expose les bouleversements nés de l’éveil amoureux qui embrase l’adolescence. La puberté initie une mutation profonde et parfois meurtrière qui pousse les adolescents à fuir le carcan familial. L’essor de la personnalité, le joug des premières pulsions sexuelles et le sentiment d’insécurité qui en résulte les isolent. L’incompréhension et l’isolement nourrissent leur désir d’émancipation.

Deux sœurs, Leila et Neïma, sont confrontées au poids de la filiation et au respect du mode de vie incarné par leurs parents. Emportées par les premiers émois amoureux, elles nous tendent en miroir leur quête libertaire de femmes en devenir. En cette période où les notions de genre font l’objet de débats houleux, Braises revient à cette mission première du théâtre : permettre, à travers la fiction, de s’identifier aux autres pour s’interroger soi-même. Pour cette nouvelle création, Philippe Boronad poursuit son exploration d’un langage scénique transdisciplinaire, fortement inscrit dans l’utilisation des nouvelles technologies. Il nous livre un théâtre capteur de notre époque qui tisse des fragments de vie dans un flux qui est celui même du temps.

« Un des spectacles les plus forts de cette édition 2015 du festival Off d’Avignon » L’Humanité

« Le texte est fort, juste, droit et efficace. Les comédiennes sont belles dans leur sincérité, leur souffrance et leur incompréhension d’un monde qui bouge, leur amour ; celui qu’elles vivent et qu’elles nous donnent.
Braises est une prouesse incroyable tenant en haleine toute la salle. » Carnet d’Art
Durée : 1h
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Braises
Braises
Sainte Fatima de Molem Ben Hamidou
Mise en scène : Gennaro Pitisci
Texte :  Ben Hamidou et Gennaro Pitisci

Bruxelles / Humour / Réflexion Théâtre Varia (Petit Varia) - Bruxelles Du jeudi 16 février au samedi 25 février 2017 Seul en scène, Ben Hamidou nous propose un spectacle autobiographique sur son parcours depuis les quartiers populaires de son enfance à Molenbeek (où il débarque au milieu des années ‘60) jusqu’à l’Académie de théâtre.
Il nous y présente la figure de sa hanna, une berbère centenaire, tatouée à la langue bien pendue, morte puis ressuscitée...
Sa Sainte Fatima de Molem incarne en fait l’esprit d’une communauté dont il est bien difficile de se détacher. Mais la scène qu’il occupe devant nous n’est-elle pas ce lieu où tout peut être envisagé ?

"Ca s'appelle Sainte Fatima de Molem et il faut y courir. Vous pensez que ça parle d'immigration mais en fait, ça répond à la célèbre question "comment peut-on être belge?" " RTBF
Petite Salle
Durée : 1h10
Placement libre

Plus d'info Ajouter à ma sélection
Sainte Fatima de Molem
Sainte Fatima de Molem
Le Vieux Juif Blonde Frédérique Massinon
Mise en scène : Mikaël Sladden
Texte : Amanda Sthers
Bruxelles / Humour / Réflexion Les Riches Claires - Bruxelles Du jeudi 16 février au jeudi 23 février 2017 Joseph Rosenblath, se demande ce qu'il a bien pu faire au bon Dieu, lui qui a été élevé à la carpe farcie et aux chants yiddish, pour se retrouver avec des parents cathos qui jouent au golf à l'île de Ré. Joseph Rosenblath, rescapé d'Auschwitz, contraint de porter une chemise de nuit rose imprimée avec des cochons qui jouent de la flûte.
Joseph Rosenblath est une jeune fille blonde de vingt ans qu'on prénomme Sophie ! Je suis un vieil ashkénaze respecté. Ce n'est pas évident d'être crédible quand on parle géopolitique avec un 95C. Quand on parle du bon vieux temps du haut de ses vingt ans.

Ce « vieux juif » raconte son histoire dans son identité de jeune fille pulpeuse. Une situation improbable qui étonne, qui bouscule et qui émeut…
Durée : 1h15
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Le Vieux Juif Blonde
Le Vieux Juif Blonde
Grands interprètes : Tableaux d’une exposition Kristóf Baráti, violon
Orchestre Philharmonique Royal de Liège
Gergely Madaras, direction
Classique / Liège / Musique Salle Philharmonique de Liège - Liège Le vendredi 17 février 2017 En 1874, Moussorgski compose pour le piano ses Tableaux d’une exposition, promenade en musique à travers une collection d’art inspirée par les aquarelles de son ami l’architecte Viktor Hartmann. Ravel orchestre la partition en 1922. Il y souligne la modernité éblouissante de ces tableaux. Défendu par son compatriote Kristóf Baráti, le Premier Concerto pour violon (1915) d’Ernö Dohnányi est la dernière lueur romantique d’une Hongrie qui a pris entre-temps, avec Kodály et Bartók, les chemins de la modernité.

Créé en 1960, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège (OPRL) est la seule formation symphonique professionnelle de la Belgique francophone. Soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles (avec le concours de la Loterie Nationale), la Ville de Liège et la Province de Liège, l’OPRL se produit à Liège, dans tout le pays et dans les grandes salles d’Europe.

Programme
DOHNÁNYI: Concerto pour violon n° 1
MOUSSORGSKI / RAVEL: Tableaux d’une exposition


Places numérotées : 3ème catégorie
Durée : env. 2h (entracte comprise)
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Grands interprètes : Tableaux d’une exposition
Grands interprètes : Tableaux d’une exposition
Taking care of Baby Cathy Grosjean, Vincent Lecuyer, Anne-Marie Loop, Benjamin Mouchette, Eline Schumacher, Benoît Vandorslaer
Mise en scène : Yasmina Douieb
Texte : Dennis Kelly


Bruxelles / Drame / Réflexion Atelier 210 - Bruxelles Du mardi 21 février au samedi 25 février 2017 Le spectateur est convié à une reconstitution autour d’un fait divers survenu en Angleterre : un double infanticide. La mère ainsi que les principaux protagonistes se succèdent, témoignent, acceptent d’être filmés en direct. Mais au fil des révélations, la recherche de la vérité provoque le trouble. Témoignages réels ou fictifs ?
Dennis Kelly, auteur britannique cinglant et virtuose réussit merveilleusement à secouer les certitudes.

Durée : Non connue
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Taking care of Baby
Taking care of Baby
Cercle Miroir Transformation Nicolas Buysse, Luc Brumagne, Kim Leleux, Cécile Van Snick (distribution en cours…)
Mise en scène : Mick Millet
Texte : Annie Baker


Emotion / Liège Théâtre de Liège - LIège Du jeudi 23 février au samedi 25 février 2017 Dans un petit village du Vermont, quatre personnages, que la vie a rendus vulnérables, participent à un atelier de théâtre amateur durant six semaines. À coup de jeux de rôles et d’exercices incongrus, ils vont en découdre avec leur représentation sociale et familiale, en dépassant leurs complexes, leur peur du ridicule et leurs blessures camouflées. Si chacun d’eux se sent invisible, le cours dispensé réinitialisera leur confiance en berne mais le délicat équilibre entre la présence et l’égo sera peu aisé à doser.

Le metteur en scène Nick Millett penche le sablier de ce spectacle en retenant son souffle, en authentique funambule. Quant aux excellents comédiens, ils nous ravissent avec les personnages qu’ils endossent avec brio : l’animatrice impliquée, l’adolescente rêveuse, la comédienne ambitieuse, l’ouvrier divorcé, le mari plein de bonne volonté de l’animatrice. Très vite la magie opère.

Le charme du texte d’Annie Baker (lauréate du prix Pulitzer en 2014), à la grammaire poétique et naïve, et l’intelligence faussement mécaniste de la mise en scène, permettent de s’infiltrer dans leur intimité confondante d’émotions. L’art d’accoucher les âmes en tutoyant la gaîté et le drame.
Salle de la Grande main
Durée : non connue
Places numérotées

Plus d'info Ajouter à ma sélection
Cercle Miroir Transformation
Cercle Miroir Transformation
Kafka – Les années Félice Anthony Sourdeau, Léonor Bailleul, Joseph-Emmanuel Biscardi, Paul Gerimon, Nicole Colchat, France Renard
Mise en scène de Alexis van Stratum
Texte : Alexis van Stratum

Bruxelles / Drame / Historique Théâtre de la Vie - Bruxelles Du mardi 7 mars au samedi 11 mars 2017 Prague 1912, Franz Kafka a 29 ans et vit toujours chez ses parents avec lesquels il maintient une relation tendue. Il travaille pour une compagnie d’assurances contre les accidents du travail et la nuit, il écrit. Un jour, il fait la connaissance de Felice Bauer avec qui il entretiendra une relation principalement épistolaire pendant 5 ans. Attraction, répulsion, dépendance, indécision, désespoir, angoisse face à l’engagement, sentiments de culpabilité et mépris de soi seront les principales thématiques de leurs lettres. Cette étrange liaison ne serait qu’anecdotique si elle n’avait pas été à la base de l’écriture des plus grandes œuvres de l’écrivain: « le Verdict », « la Métamorphose » et surtout « le Procès ».

« Même si la littérature a été toute sa vie, on y découvre un peu plus l’homme caché derrière l’écrivain. A ne pas manquer. » Le Suricate


Durée : 2h
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Kafka – Les années Félice
Kafka – Les années Félice
Et avec sa queue, il frappe ! Texte Thomas Gunzig Mise en scène David Strosberg
Avec Alexandre Trocki
Mise en espace et costume Marie Szersnovicz
Lumières Harry Cole




Bruxelles / Emotion / Humour Théâtre Les Tanneurs - Bruxelles Du mardi 7 mars au samedi 18 mars 2017 Pluvieuse leçon de vie par un looser magnifique. Un voyage dans un univers qui se hisse  du quotidien au fantastique. Calimero sauvé par Bruce Lee…
Dans la rue, devant l’école, sous une pluie sans fin. Un père tente, poussé par une urgence qui nous échappe, de transmettre à son fils les clefs qu’il s’est forgées pour échapper à la peur de vivre. Il raconte son enfance, ses défaites, ses peurs, et sa fuite passionnée dans les films d’action.
Un comédien superbe apporte l’émotion à l’écriture ludique et imagée, humoristique et grinçante de Thomas Gunzig. Entre crachin et humour noir. Plutôt belge tout ça!

Créé en février 2014 au Théâtre Les Tanneurs, Et avec sa queue, il frappe ! a connu un beau succès public et critique qui a donné lieu a une tournée de plus de 50 dates en Belgique, France et Suisse.

« On se bidonne, on revoit notre géographie du continent complexe des ados et on se dit qu’on ne regardera plus jamais les navets hollywoodiens de la même façon. » **** Le Soir

«Une performance épatante » La Libre
Durée : 1h20
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Et avec sa queue, il frappe !
Et avec sa queue, il frappe !
La Musica Deuxième Yoann Blanc et Catherine Salée
Mise en scène : Guillemette Laurent
Texte: Marguerite Duras

Bruxelles / Drame / Emotion / Réflexion Théâtre Océan Nord - Bruxelles Du mercredi 8 mars au vendredi 17 mars 2017 Une femme. Un homme. Ces deux-là se sont aimés, ont formé un couple. Le temps, ses affres et ses tentations ont suivi leurs pas, jusqu’à les perdre et les faire choir. Elle, Anne-Marie, a voulu le suicide, lui, Michel, le meurtre. Puis, ils se sont séparés. C’était avant-hier. C’était hier. Aujourd’hui les a réunis de nouveau, au tribunal (au théâtre) pour entendre leur divorce prononcé. Une dernière fois, dans la nuit, avant de regagner leurs «autres» respectifs, ils vont chercher à se parler, tenter de comprendre l’énigme qui les a amenés à la perte, au désastre de l’autre. Cris et chuchotements, sourires forcés et fous rires subits, sanglots étouffés, désir de comprendre et refus de savoir, haine et sottise, mots arrachés au silence pour faire taire le silence, pour retarder l’ultime moment du départ où plus rien, jamais, ne pourra être dit.
 
Avec Yoann Blanc & Catherine Salée de la série La Trêve


Durée : non connue
Placement libre

Plus d'info Ajouter à ma sélection
La Musica Deuxième
La Musica Deuxième
Belem & Friends Didier Laloy & Kathy Adam, Constantinople, Ensemble Quartz et Nicolas Achten
LLN / Musique Ferme du Biereau - Louvain-la-Neuve Le jeudi 9 mars 2017 Didier Laloy et Kathy Adam, deux musiciens atypiques, hors pair qui se connaissent et partagent les scènes depuis de nombreuses années. Ils ont sillonné les routes d’Europe avec la formation 'Panta Rhei' mais également au sein d’autres projets de Didier (Didier Laloy Invite...s, [Pô-Z]s, Noir’s, Nonsens). Il aura fallu attendre 23 ans pour que leur complicité soit enfin mise en lumière.

Depuis longtemps, le désir de flirter avec la musique de chambre les animait, et sans oublier la part expressive qui les a construits, ils nous offrent aujourd'hui un florilège de compositions au carrefour de leurs expériences. Une musique simple et forte, subtile et surprenante, où les souffles et les silences croisent avec élégance les rythmes les plus fous. Les images se succèdent, s’entrechoquent, se caressent pour nous conduire vers un univers singulier qui se construit tout au long de ce voyage musical.

Le plaisir qu’ils prennent à jouer ensemble devient palpable, et alors la maîtrise qu’ils ont de leur instrument, la joie qui émane de leur musique nous emporte et ne nous laisse pas indifférent.
Duo doux et audacieux, une rencontre tant attendue de deux artistes généreux.

Dès sa naissance, le duo a voulu rester attentif aux rencontres. Pour ce concert exceptionnel, le duo animé par l’envie de se laisser surprendre invite des artistes d’horizons différents.
Avec l’Ensemble Quartz, c’est le plaisir de l’orchestre et de l’écriture fine, avec Nicolas Achten l’ouverture aux musiques Baroques et avec Constantinople, la rencontre entre l’orient et l’occident.
Ces univers musicaux s’alternent et s’entremêlent formant avec audace une musique unique et sans frontières. L’auditeur se laisse emporter d’un côté à l’autre des océans, au gré des époques et des styles, sans avoir le temps de s’en rendre compte.
Durée : 2h
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Belem & Friends
Belem & Friends
L’oracle de Delphes Daniel Cap, Sophie D'Hondt, Christelle Delbrouck, Philippe Drecq, Bruce Ellison, Thomas Linckx, Juan Marquez Garcia, David Notebaert, Stéphane Stubbé et Xa.
Mise en scène : Patrick Chaboud
Texte : Philippe Drecq et Patrick Chaboud

Bruxelles / Comédie / Humour / Vaudeville Magic Land Théâtre - Bruxelles Du vendredi 10 mars au jeudi 23 mars 2017 Lorsque Valerius Tractopelus célèbre général romain rentre victorieux de campagne en Afrique, il est accueilli en héros au Sénat et la ville se prépare à lui faire un triomphe. Rome en ces temps-là vit sous l'égide de Terminus Maximus Detritus, vieil empereur paranoïaque, solitaire et dont la santé se détériore de jour en jour...

Quand le Magic Land revisite l'Antiquité et soulève un coin de la toge de l'histoire, on peut craindre le pire, et de fait ça Empire rapidement. Entrainé dans le labyrinthe de ce péplum sans concessions, le spectateur suit avec délice les innombrables intrigues de palais et les complots de Marius Adolphus, fils de l'empereur qui rêve comme tout bon héritier de s'emparer du trône occupé par son père. Une tragédie antique en jupette, entre thriller et Vaudeville, dans une débauche de spartiates et de faux marbre !
Durée : non connue
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
L’oracle de Delphes
L’oracle de Delphes
Antigone Toussaint Colombani, Charles Cornette, Héloïse Jadoul, Gauthier Jansen, Elisa Lozano Raya, Isabelle Roelandt, Georges Siatidis, 5 danseurs (distribution en cours).
Mise en scène et chorégraphie : José Besprosvany
Texte : Sophocle
Classique / Danse / Drame / Historique / LLN Aula Magna - Louvain-la-Neuve Du vendredi 10 mars au jeudi 16 mars 2017 Son Œdipe avait marqué les esprits en 2013 au Théâtre Royal du Parc. Le chorégraphe et metteur en scène José Besprosvany poursuit son travail pluridisciplinaire autour des figures mythologiques. Pour Antigone, il mêle les vers de Sophocle – portés par des acteurs –, la musique et la danse. Une approche résolument moderne, qui rend accessible cette œuvre universelle.

Antigone et Créon, une rivalité vieille de plusieurs siècles et pourtant d’une brûlante actualité sous le regard de José Besprosvany. Ces deux personnages seraient-ils des visages de l’intégrisme religieux et politique qui remue nos sociétés ? Antigone est déterminée à aller jusqu’au bout pour honorer les lois divines tandis que Créon, souverain tyrannique, défend les règles de la Cité envers et contre tout. Deux figures opposées par leurs convictions mais semblables dans leur obstination.

Formé à l’école Jacques Lecoq à Paris et à l’école de Maurice Béjart à Bruxelles, José Besprosvany mène avec sa compagnie une réflexion et une recherche autour de la création chorégraphique et théâtrale, proposant de nouveaux alliages entre mouvement, musique et texte, comme dans son Prométhée enchaîné en 2010.
Durée : non connue
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Antigone
Antigone
Maris et Femmes Nicolas Buysse, Isabelle Defossé, Charlie Dupont, Tania Garbarski, Damien Gillard (distribution en cours)
Bruxelles / Humour / Liège Théâtre de Liège - LIège Du mardi 14 mars au samedi 18 mars 2017 Quel plaisir de voir jouer une pièce de Woody Allen au théâtre. Fidèle à lui-même, l’auteur mythique nous expose, dans des dialogues ciselés et incisifs, une savoureuse remise en question de deux couples qui nous invite à repenser nos propres relations humaines, nos envies, nos frustrations, nos déceptions et nos aspirations.

Après 15 ans de vie commune, Jack et Sally se séparent par consentement mutuel. La nouvelle fait l’effet d’un coup de tonnerre dans leur entourage. Une décision totalement impensable pour leurs amis Gabe et Judy. Sauf que, à bien y réfléchir, ce couple d’amis stupéfaits n’est pas aussi solide que l’on croit : Gabe est sous le charme de Rain, et Judy est éprise de Mickael, qu’elle présente à Sally redevenue célibataire.

Le metteur en scène Michel Kacenelenbogen et sa pétillante équipe d’acteurs prennent grand plaisir à placer sous les feux des projecteurs ces héros en papier de soie dénonçant nos petites obsessions sexuelles, notre grande culpabilité, nos maux contemporains si humains. C’est qu’il a le ton, Woody Allen, il a le charme et la note… c’est du jazz!
Grande Salle
Durée : non connue
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Maris et Femmes
Maris et Femmes
Monsieur de Pourceaugnac Erwin Aros, Clémence Boué, Cyril Costanzo, Claire Debono, Stéphane Facco,
Matthieu Lécroart , Juliette Léger , Gilles Privat , Guillaume Ravoire , Daniel San Pedro , Alain Trétout
Mise en scène : Clément Hervieu-Léger
Texte : Molière

Charleroi / Classique / Danse / Historique / Humour / Théâtre musical Palais des Beaux-Arts (PBA) - Charleroi Les vendredi 17 mars 2017 et samedi 18 mars Monsieur de Pourceaugnac débarque de son Limoges natal dans le Paris des perversions afin d’y épouser la jeune Julie, avec une candide naïveté, propice aux moqueries, quolibets et traquenards de toutes sortes conçus par les féroces individus qui étaient censés l’accueillir. Pourceaugnac vit ainsi, de faux examens médicaux en parodies de procès, une vraie descente aux enfers.
Ecrite en 1669, cette comédie-ballet est sans doute la plus sombre et cruelle écrite par Molière. La farce est bien présente, mais son sujet principal n’apparaît ni particulièrement pingre, ni spécialement méchant ou envieux… et l’on ne peut que prendre en pitié ce bourgeois un peu simple dont le tort principal est de ne pas maîtriser les us et coutumes de la capitale.
Clément Hervieu-Léger (Sociétaire à la Comédie française) et William Christie (fondateur et directeur de l’orchestre baroque de réputation internationale Les Arts Florissants) unissent leur talent pour offrir un spectacle qui mêle intimement théâtre, musique et danse, tel que le souhaitait son illustre duo de créateurs à l’origine.

Transposée judicieusement dans le Paris des années ’50, cette nouvelle production du Théâtre des Bouffes du Nord invite sur scène une fabuleuse troupe de onze comédiens-chanteurs lyriques et dix musiciens placés à vue. On retrouve le souffle de la Commedia del’Arte dans les personnages de bandits, un peu de Jacques Tati dans les décors et costumes, la verve de Molière (d’une frappante actualité) et les merveilleuses envolées baroques, lyriques ou orchestrales, de Lully… Un spectacle total !
 
« Cette création est épatante » Ouest France

« Les spectateurs se réjouissent de ce spectacle musical » Le Figaro Magazine


Durée : 1h45
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Monsieur de Pourceaugnac
Monsieur de Pourceaugnac
Pas pleurer Marie-Aurore d'Awans et Malena Sardi
Mise en scène : Denis Laujol
Texte : Lydie Salvayre
Bruxelles / Drame / Emotion / Historique / Réflexion Théâtre de Poche - Bruxelles Du mardi 21 mars au samedi 25 mars 2017 « Votre lettre m’enchante. Que vous ayez le désir de monter Pas Pleurer, juste par nécessité, m’enchante. Et que vous donniez le rôle de Montse à la femme que vous aimez m’enchante tout autant (…) » Courrier de Lydie Salvayre à Denis Laujol

Il s'agit du récit par Lydie Salvayre, de l’histoire de sa mère Montserrat, - dite Montse -, plongée dans la guerre civile espagnole, à l'été 1936. Montse, qui avait quinze ans à l'époque, en a aujourd’hui nonante. Elle est en proie à de gros troubles de mémoire, et a tout oublié de sa vie, excepté cette courte période.

Devant sa fille, avec qui elle partage « une petite anisette » qu'on devine strictement interdite par les médecins, elle raconte son petit village perdu en Catalogne. La vie n'y a pas changé depuis le Moyen-Age, rythmée par les récoltes d'olives, les fêtes de village, les mariages arrangés, son frère Joseph, fraîchement converti aux thèses anarchistes et son rival stalinien Diego, les disputes familiales, les premières tentatives de collectivisation, l'irruption de cette idée que, peut-être, tout pourrait changer… Puis la guerre et  l'exil... d’Espagne vers la France…

« Pas pleurer », c'est aussi ce que nous dit Lydie Salvayre, alors que nous avons toutes les raisons de pleurer devant la bêtise humaine, aujourd’hui comme hier. Ne pas baisser les bras. Ne pas avoir peur.
Pas pleurer a remporté le prix Goncourt 2014
Durée : +/- 1h15
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Pas pleurer
Pas pleurer
Reines de Pique Jacqueline Bir, Janine Godinas
Mise en scène : Philippe Sireuil
Texte : Jean-Marie Piemme

Drame / Namur / Réflexion Théâtre de Namur - Namur Du mardi 21 mars au samedi 25 mars 2017 Jacqueline Bir et Janine Godinas, deux des plus grandes actrices du théâtre francophone de notre pays, réunies sur la même scène, on en rêvait ! C’est Philippe Sireuil qui les mettra en scène pour la première fois et ce, sur un texte savoureux de Jean-Marie Piemme !
Reines de pique nous relate le voyage de deux femmes vers les falaises de Douvres. L’une est Elisabeth, une patronne et l’autre Marie, sa servante. L’une aurait pu être l’autre. Mais ce sont deux femmes bien différentes aux yeux de notre monde socialement régulé et inégalitaire. Pourtant, ici, l’important n’est pas ce qu’elles sont, mais ce qu’elles disent.
A l’heure où j’écris ces lignes, je ne sais rien de ce que sera le spectacle, je n’ai pas encore songé à lui, je sais seulement qu’il nous mènera aux falaises de Douvres – là où le roi Lear échoue -, accompagnant Elisabeth et Marie, la patronne et sa servante, au cours d’un trajet insensé, récit à la fois d’une randonnée parsemée d’aléas domestiques et de deux destins qui n’auront eu de cesse de jouer à pile ou face leurs identités. — Philippe Sireuil
Une fable sur l’égalité et sur le théâtre !


Grande Salle
Durée : non connue
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Reines de Pique
Reines de Pique
Après le crime ! Pascal Racan, Laure Godisiabois, Pierre Pigeolet, Laurence d'Amélio, Morgane Choupay, Michel Hinderyckx, Nathalie Hugo, Gauthier de Fauconval.
Mise en scène : Daniel Hanssens
Texte : Francis Durbridge
Bruxelles / Humour Centre Culturel d’Uccle - Bruxelles Du mardi 28 mars au vendredi 31 mars 2017 Glen Howard est l’assassin!
Quoi! Livrer le nom du coupable, avant même de raconter l’histoire?
Pourquoi pas? Francis Durbridge, auteur de ce thriller, vend lui-même la peau de l’assassin avant de l’avoir tué. Glen a décidé de tuer sa femme. Il a tout prévu. Enfin presque!  La question est  de savoir s’il sera pris ou non? Tombera, tombera pas? Sur le mode des meilleurs Columbo, la pièce dévoile tout sur le crime, avant de plonger les spectateurs dans une implacable course-poursuite. En chemin : halètements et sueurs froides, où l’on se surprend à frémir avec l’assassin.
Un spectacle de LA COMÉDIE DE BRUXELLES
Durée : non connue
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Après le crime !
Après le crime !
Que faire? Fabien-Aïssa Ausetta, Bénédicte Chabot, Serge Demoulin, Richard Dubelski, Dominique Lafontaine, Anne Sylvain et Blanche Van Hyfte
Mise en scène  Joëlle Cattino
Texte : Michel Bellier

Bruxelles / Drame / Humour Théâtre le Public - Bruxelles Du mardi 28 mars au samedi 1er avril 2017 Il y a cet hôtel étrange. Sa splendeur passée saute aux yeux de ceux qui y débarquent par hasard, par nécessité, par erreur. Il y a une milliardaire et son homme de main, une femme qui quitte tout pour prendre un nouveau départ, un homme étrange qui cherche des proches, des musiciens qui préparent un concert aussi hypothétique que mystérieux ...
Ils ont tous une envie de vie nouvelle, et c’est la seule chose qu’ils aient en commun ...Fable festive et jubilatoire aux accents de thriller, « que faire ? » chante le basculement d’un monde qui se transforme et se fait l’écho des espoirs d’une humanité en devenir.

Durée : non connue
Placement libre
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Que faire?
Que faire?
Les Chatouilles De et avec Andréa Bescond
Mise en scène : Éric Métayer

Danse / Emotion / Huy Centre Culturel de Huy - Huy Le jeudi 30 mars 2017 Odette a 8 ans. Elle aime rire et dessiner. Elle fait confiance aux adultes. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents? Pourquoi refuserait-elle de jouer aux « chatouilles » ? Odette ne parle pas, elle ne croit pas qu’elle pourrait être crue. Pour qu’on la comprenne, elle danse. Face aux autres enfants, à ses parents, aux amis, aux flics, face à la justice, elle danse... Le désir de vivre et de résilience l’entrainera dans un jusqu’au-boutisme outrancier, rock’n’roll et souvent drôle. Car Andréa Bescond, qui interprète ici plus d’une vingtaine de personnages, nous fait passer salutairement du rire à l’émotion sincère. Ce qui est rare !

« Belle danseuse, immense comédienne, Andréa Bescond fait le grand écart entre la comédie et le drame, le théâtre et la chorégraphie. Alors, si ça vous gratouille d’aller au théâtre, filez voir ces Chatouilles exceptionnelles ! » Paris Match

« Un grand moment de théâtre. On sort de la salle abasourdi par tant d’intensité et de talent !» Avignon Off 2015

Molières 2016 du meilleur "Seul en scène"
Durée : 1h20
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Les Chatouilles
Les Chatouilles
Huis Clos De Jean-Paul Sartre
Mise en scène : Marcel Delval
Avec : Dolorès Delahaut, Bernard Gahide, Stéphane Ledune, Sylvie Perederejew


Bruxelles / Classique Théâtre des Martyrs - Bruxelles Du vendredi 28 avril au samedi 13 mai 2017 Trois personnages – un homme et une femme – à priori étrangers l’un à l’autre sont introduits par un majordome dans une pièce exigüe et sans fenêtres, dans laquelle sont juste disposées trois banquettes.
Que diriez-vous d'un petit voyage en enfer ?

Il paraît qu'on y hurle de plaisirs ! Grâce aux brodequins, tenailles, plomb fondu, pincettes, garrots, fouets, vitriol et pals ; mais tout cela n'est il pas que légende ?
L'enfer, lieu redouté pourtant par des millions de pécheurs. L'enfer décrit par Sartre est tout simplement un salon empire, sans miroirs, sans instrument de torture. Rien qu'une souffrance
de tête, un fantôme de souffrance, qui frôle, qui caresse et qui ne fait jamais assez mal - dixit Sartre.

L'Europe venait de connaître l'enfer sur terre, les camps de concentration, où Dieu n'est pas intervenu. Dieu n'existe pas, d'après Sartre et il le déplore. Aujourd'hui, certains le définirait comme un mécréant,
un blasphémateur. A l'époque, on et il se définissait comme étant un existentialiste athée.
Et voici, que débarquent dans ce lieu, trois pécheurs, comme vous et moi. Au début, ils s'observent et au fur à mesure ils vont s'entre-dévorer, dans une lutte sans merci. Mais, pas de blessure physique, que des blessures mentales. Le lieu n'ayant pas de miroirs, c'est le regard du partenaire qui servira de miroir et ce regard aura la force du vitriol. Pas de bourreau non plus, c'est le partenaire qui servira de bourreau, c'est du self service.
C'est cela le raffinement de l'enfer de Sartre, l'infernal et éternel huis clos.

« Un classique qui fonctionne et qui mérite d’être vu par toutes les générations. » Le Bourlingueur du net
Petite Salle
Durée : 1h15
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Huis Clos
Huis Clos
Silence en Coulisses Maria del Rio, Perrine Delers, Cécile Florin, Bruno Georis, Emmanuel Guillaume, Marc Weiss, Joséphine De Renesse et Pascal Racan
Mise en scène : Eric de Staercke
Texte : Michael Frayn

Bruxelles / Comédie / Humour / Vaudeville Théâtre Royal des Galeries - Bruxelles Du mardi 2 mai au jeudi 4 mai 2017 Mauvais timings, erreurs dans les accessoires et problèmes relationnels troublent la préparation d’un boulevard sans prétention. Portes qui claquent, sardines voyageuses, poignées cassées, pantalon aux chevilles, maîtresse accueillante, quiproquos, jalousies, voleur, coureur de jupon, bouteille de whisky que l’on ne cesse de cacher, lacets noués, chutes, poursuites à la hache, rien ne sera épargné à nos zygomatiques. Cette pièce de l'Anglais Michael Frayn nous emmène au théâtre et nous fait suivre une troupe des répétitions aux aventures de la tournée. Outre les petits couacs, les ego, les ragots, les différences de caractère vont petit à petit plomber l’ambiance et pousser les uns et les autres vers des comportements parfois hystériques et inévitablement cocasses.
Une  comédie indémodable et imparable. La construction, en trois parties, est savante : on voit une même pièce jouée en répétition, sur le plateau et puis en représentation ; côté coulisses d'abord, sur la scène ensuite, avec moult quiproquos et cascades traversant le tout.
Une pièce de Michael Frayn qui vous fera rire aux larmes ! Vous comprendrez ce qui se passe quand un acteur manque son entrée ou quand un accessoire n'est pas à sa place... ce qui n’arrive jamais dans la vraie vie du Théâtre !
Durée : Non connue
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Silence en Coulisses
Silence en Coulisses
Le Signal du Promeneur De et par Raoul Collectif (Romain David, Jérôme De Falloise, David Murgia, Benoît Piret, Jean-Baptiste Szézot)
Bruxelles / Emotion / Humour / Réflexion Théâtre National - Bruxelles Du mardi 9 mai au samedi 13 mai 2017 Qu’est-ce qui pousse un homme à rompre totalement avec son milieu, voire avec la société tout entière ? Formé de cinq jeunes acteurs, le Raoul collectif s’empare de ces questions en convoquant une série de personnalités bien réelles ayant ainsi pris la tangente.
Visuellement très réussi, drôle de bout en bout, Le Signal du promeneur est un fameux bol d’air frais !

Mais le collectif de créateurs-comédiens ne raconte pas leurs histoires : il les fantasme. Il entremêle joyeusement les fils disparates de ces destins pour les retisser en une réflexion jubilatoire sur la manière dont chacun tente de tracer son chemin, en une succession de saynètes qui peuvent de prime abord sembler disparates mais que le collectif entrecroise avec intelligence pour servir un propos vaste comme le monde. Aidés par une dynamique de groupe saisissante, qui a tout de la fratrie, les cinq jeunes hommes posent les bonnes questions, pointent les dysfonctionnements d’une société qui étouffe. Mais avec quelle légèreté ! ?

« … une représentation dont on ressort, sourire aux lèvres, regonflé d'une envie nouvelle d'en découdre avec la vie… » Le Soir

« Ce collectif de jeunes acteurs belges signe le spectacle dont on parle, à Paris... et qui met le public... dans un état de jubilation irrépressible... » Le Monde
Prix du jury & prix du public du Festival Impatience 2012 organisé par l’Odéon-Théâtre de l’Europe/Paris, le 104 et Télérama en partenariat avec France Inter
Prix de la critique francophone 2012 catégorie « Découverte »
Grande Salle
Durée : 1h40
Places numérotées

Plus d'info Ajouter à ma sélection
Le Signal du Promeneur
Le Signal du Promeneur
Richard III Damien Avice, Mohand Azzoug, Etienne Baret, Bruno Bayeux, Nathan Bernat, Alexandre Dain, Flora Diguet, Anne Dupuis, Emeline Frémont, Damien Gabriac, Thomas Germaine, Thomas Jolly, François-Xavier Phan, Charline Porrone, Fabienne Rivier
Mise en scène : Thomas Jolly
Texte: Shakespeare

Charleroi / Classique / Drame / Historique Palais des Beaux-Arts (PBA) - Charleroi Les vendredi 12 mai 2017 et samedi 13 mai Shakespeare vs. Game of Thrones
Thomas Jolly et ses ami(e)s de la compagnie La Piccolia Familia se sont distingués au Festival d’Avignon 2014 par leur version épique et bigarrée du monumental Henry VI de Shakespeare (18 heures de spectacle !). Le jeune metteur en scène et comédien se lance cette fois dans une relecture de Richard III, qui conclut la tétralogie shakespearienne. Epilogue de cette fresque qui traverse la Guerre de Cent ans et celle des Deux Roses, cette nouvelle création interroge les fondements de la monstruosité. Aux côtés des quatorze comédiens et comédiennes de la compagnie, Thomas Jolly endosse lui-même le rôle du tyran difforme, qui demeurera dans les annales de l’histoire comme l’un des souverains les plus cruels et sanguinaires.
Au-delà du portrait du personnage, magnétique et fascinant, son Richard III dépeint les ravages d’une société meurtrie et dévastée par des décennies de combats fratricides, propice à la naissance des monstres de toutes sortes. Dans une esthétique qui n’est pas sans rappeler parfois celle des concerts rock, lightshows, musique électro-punk et costumes gothiques à l’appui, Thomas Jolly offre un spectacle à l’énergie grisante qui permet aux mots de Shakespeare de toucher un nouveau public, comme une sorte de nouveau théâtre populaire. Enfant de la génération Game of Thrones, il se livre à un travail minutieux de réappropriation du répertoire, créant des moments inédits de suspens, maintenant le public en haleine tout au long des quatre heures que dure la pièce. Le spectateur, haletant, se surprend à en redemander…

« Le rythme est excellent, tenu. On est emporté. » Le Figaro
Durée :4h
Places numérotées
Plus d'info Ajouter à ma sélection
Richard III
Richard III
Alive De et avec : Emmanuel Dekoninck, Gilles Masson et Benoît Verhaert
Bruxelles / Emotion / Humour / Huy / Théâtre musical Les Riches Claires - Bruxelles Du mercredi 17 mai au vendredi 19 mai 2017 Alive, c'est l’histoire d’un gamin qui s’est inventé un ami imaginaire, un personnage de cowboy redoutable, pour combler sa solitude. Mais aujourd’hui l'ado a grandi, ses fictions l’empêchent d’entrer de plain-pied dans la vie.
Avec la complicité du public, il va inventer une dernière aventure au terme de laquelle il tuera son héros.
Un voyage entre réel et imaginaire, une plongée dans l’univers du western, un spectacle musical et déconcertant où la vie règle ses comptes avec la fiction.

« Tout en prétendant casser le quatrième mur, les comédiens font carburer l’imagination à plein. Le whisky, qui glisse au bout du bar, la poussière, le cuir, la chaleur du désert : on y est ! »
*** Le Soir

« On se laisse très agréablement emporter par une histoire plus touchante qu’il n’y paraît et les loufoqueries imaginées par les auteurs. » La Libre Belgqiue


Durée : 1h15
Huy : Places numérotées / Riches-Claires : placement libre

Plus d'info Ajouter à ma sélection
Alive
Alive
 

Ma sélection

Valider vider